Les news – Septembre 2018

DIESEL : Ce que vous devez savoir pour les années à venir

Votre diesel a encore une place dans votre garage ? Faut-il le revendre avant qu’il ne vous « coûte une fortune » ?

On vous dit tout, grace aux info tirés de l’article d’Auto Plus.

ce qu'il faut savoir : diesel

MALUS 2019

Au 1er janvier 2019, toute auto neuve aura l’homologation WLTP. Avec cette nouvelle norme on estime que les rejets CO2 seront en moyenne plus élevés que deux de l’ancienne norme. La problèmatique : le malus français, basé sur le CO2, utilise l’ancienne grille avec un barème débutant à 117g/km de CO2 en 2019.... Sauf que, avec la nouvelle grille, cela correspond en moyenne à des auto qui émettent 98g avec la grille NEDC !!!

Concrètement, tous les diesels seront malussés en 2019 si ces 117g restent la norme !!! Réponse en novembre.

La consolation du diesel : L’essence...

L'essence qui emet plus de CO2, va trinquer, ce qui pourrait amener les clients à revenir au......Diesel !

Contrôle technique

Il va encore s’endurcir en 2019 avec l’incorporation un test plus dur des gaz d’échappement au dépend du diesel. Et plus question de bidouillage : De nouveaux appareils automatisés détectent la moindre anomalie ! Problème du diesel : son encrassement, surtout sur des petits trajets : sans chauffe le Fap ne se régénère pas. Et un petit encrassement, non décelable par soi- même suffit pour être recalé.

Solution : Une séance de dépollution Hy-calamine de FlexFuel... à partir de 59€.

 

Ca sent le roussi pour le mazout !

Mouton noir des villes, le diesel d’avant 2006 sera interdit dans Paris à partir du 1er janvier 2019. 1er juillet 2019 : ce même diesel sera interdit dans la petite couronne parisienne. Une interdiction de circulation permanent concernera le Crit’Air 4 et 5…. Mais, l’approche des municipales (2020) pourrait mettre en pause cette mesure ! 2ème semestre 2020 : Diesel d’avant 2011 : interdit à la petite couronne en période de pic de pollution.

Et la province ?

En mai 2018, la Commission européenne a renvoyé la France devant la Cour de justice de l’UE pour non-respect des normes de qualité de l’air… Autant dire que l’Etat devra contraindre les villes sous peine de lourdes amendes.

Image Image